La naissance de l’association InterOphta est fondée sur le constat de plusieurs manques qu’elle se propose d’essayer de combler, afin que les patients trouvent de vraies réponses à leurs problèmes ophtalmologiques.

La tache n’est pas simple compte tenu du déficit d’ophtalmologistes entretenu, jusqu’à très récemment, par les pouvoirs publics pourtant alertés depuis des années par le Syndicat National des Ophtalmologistes Français.

Les moyens doivent être mis en œuvre conjointement par les ophtalmologistes et leurs patients eux-mêmes victimes solidaires de cette situation. Ils leur reste à « inventer » des solutions, pour limiter les dégâts de cette inorganisation des soins.

Pour faciliter la prise en charge des patients en ophtalmologie, l’association InterOphta propose donc des solutions évolutives auprès des patients et des ophtalmologistes qui souhaitent s’engager dans une démarche et une réponse partagée.

Pour tous ceux qui veulent participer à ce projet pour en faire devenir une réalité quotidienne, la proposition de l’association InterOphta repose sur un engagement personnel essentiel matérialisé par une charte qui sera signée par chaque ophtalmologiste et par chaque patient volontaire.

Les ophtalmologistes s’engagent à réduire les délais d’attente pour les patients signataires de la charte. Ils s’engagent à participer à une démarche qualité et à être correctement équipés (en fonction des capacités d’investissement de chacun qui sont différentes en fonction du secteur 1 ou 2 et de la taille de la structure).

Les patients s’engagent à avoir des comportements corrects vis à vis des médecins et du personnel du cabinet (notamment des secrétaires). Ils s’engagent également à avoir une attitude civique vis à vis des autres patients notamment en honorant les RDV sur lesquels ils se seront engagés.

Les patients signataires de la charte se verront attribué un numéro d’adhérent associé à leur état civil. Cet identifiant sera un sésame pour faciliter la prise de RDV chez votre ophtalmo ou chez un ophtalmo de l’association InterOphta. Tout sera mis en œuvre pour trouver dans les meilleurs délais une proposition de prise en charge rapide, soit en trouvant un RDV dans des délais raisonnables, soit en orientant vers une téléconsultation.

L’association InterOphta se fixe également un rôle d’éducation et d’accompagnement pragmatiques et sans excès par plusieurs canaux (newsletter, forum, réseaux sociaux, affiches et dépliants ainsi que des téléconsultations …) avec l’espoir de diminuer certaines demandes de consultations mal fondées en ces temps de pénurie d’ophtalmologistes.

Lire la Charte

Le 26 & 27 juin 2020 – La ciotat

Ce deuxième congrès fait suite à celui de juin 2018 “Cabinet 2030” qui avait été un succès par la qualités des intervenants et les thèmes choisis qui ont eu et auront la vocation d’aider les jeunes et les moins jeunes à évoluer dans un environnement professionnel confus et hostile et à bien se garder des mauvaises rencontres sur leur chemin…

L’Ophtalmologie et les patients sont de plus en plus en danger !!

On savait qu’on pouvait, grâce à la chimie, fabriquer de la viande sans viande et du fromage sans lait, qu’on pouvait skier sur de la fausse neige à Dubaï et fabriquer un parfum au lilas dans un laboratoire et surtout sans lilas.

Ces activités étant à la marge de la vie de l’homme et de sa santé, peuvent étonner, amuser et parfois choquer…

Mais on vient de découvrir l’ophtalmologie sans ophtalmologiste

Après Krys, c’est Grand Vision (Générale d’optique, Grand Optical et Solaris) qui met en place
des services de télémédecine en ophtalmologie. Ils seront bientôt suivis par Doctolib!!

Tout le paradoxe de ce système qui prétend lutter contre les déserts médicaux se situe
dans la question : ” qui sont les ophtalmo qui seront derrière les écrans de télémédecine ?”

En France ? il en manque partout, et s’ils font ça ils ne seront pas dans leurs cabinets …

A l’étranger ? On joue aux dés avec ses yeux, à beau mentir qui vient de loin. Les contrôles
seront du même acabit que les médicaments génériques (sic!)

Les opticiens ? Les patients feront dépister leurs pathologies oculaires comme si les
femmes faisaient dépister leur cancer du sein chez les marchands de soutien gorges !!

Bref, après l’écran de la télémédecine, c’est au tour de l’écran de fumée et il sera bien
difficile de savoir qui sera l’interlocuteur …

Nous ne pouvons que déplorer que le seul objectif (non avoué) par les promoteurs
de ces plateformes soit exclusivement financier.

De tels systèmes préparent des catastrophes sanitaires …

Association Nationale InterOphta

Chères consoeurs, chers confrères et chers amis,

En France, la médecine en général et l’ophtalmologie en particulier, promettent d’être mises à rude épreuve dans les années à venir, pour plusieurs raisons mais particulièrement pour des raisons démographiques qui n’ont pas été anticipées…

Pour la 1ère fois, nous réunirons à La Ciotat les 15 et 16 juin des acteurs parmi les meilleurs pour apporter des réponses concrètes sur la situation de notre système de santé au sens large.

Nous sommes tous concernés, et en particulier les plus jeunes, par notre avenir professionnel pour vouloir innover et proposer des solutions consensuelles dans un esprit participatif et objectif.

Venez profiter de la vision d’intervenants éclairés, concernés, impliqués et motivés pour votre métier et votre avenir.
Venez avec vos idées et vos remarques, apportez vos propositions et et faites nous part de vos interrogations à l’occasion des débats et des exposés.

Participez au congrès « CABINET 2030 » pour donner un élan positif à votre vie professionnelle et trouver des solutions communes à l’ensemble des acteurs concernés.

Vous êtes cordialement invités à participer à ce premier congrès, qui est organisé à l’initiative de l’Association Nationale InterOphta ainsi que d’autres partenaires et retransmis par OphtalmoTV

Le programme

Inscription

Docteur Jean-Marc Nizzoli