L’Ophtalmologie et les patients sont de plus en plus en danger !!

On savait qu’on pouvait, grâce à la chimie, fabriquer de la viande sans viande et du fromage sans lait, qu’on pouvait skier sur de la fausse neige à Dubaï et fabriquer un parfum au lilas dans un laboratoire et surtout sans lilas.

Ces activités étant à la marge de la vie de l’homme et de sa santé, peuvent étonner, amuser et parfois choquer…

Mais on vient de découvrir l’ophtalmologie sans ophtalmologiste

Après Krys, c’est Grand Vision (Générale d’optique, Grand Optical et Solaris) qui met en place
des services de télémédecine en ophtalmologie. Ils seront bientôt suivis par Doctolib!!

Tout le paradoxe de ce système qui prétend lutter contre les déserts médicaux se situe
dans la question : ” qui sont les ophtalmo qui seront derrière les écrans de télémédecine ?”

En France ? il en manque partout, et s’ils font ça ils ne seront pas dans leurs cabinets …

A l’étranger ? On joue aux dés avec ses yeux, à beau mentir qui vient de loin. Les contrôles
seront du même acabit que les médicaments génériques (sic!)

Les opticiens ? Les patients feront dépister leurs pathologies oculaires comme si les
femmes faisaient dépister leur cancer du sein chez les marchands de soutien gorges !!

Bref, après l’écran de la télémédecine, c’est au tour de l’écran de fumée et il sera bien
difficile de savoir qui sera l’interlocuteur …

Nous ne pouvons que déplorer que le seul objectif (non avoué) par les promoteurs
de ces plateformes soit exclusivement financier.

De tels systèmes préparent des catastrophes sanitaires …

Association Nationale InterOphta